lun.

12

sept.

2011

Publication de l'ouvrage de Bruno MAURER "Enseignement des langues et construction européenne. Le plurilinguisme, nouvelle idéologie dominante" (2011)

L'auteur, Bruno MAURER, vient de me signaler la parution de son ouvrage Enseignement des langues et construction européenne. Le plurilinguisme, nouvelle idéologie dominante, Editions des archives contemporaines, Collection "n/a", 2011.


Sur le site de l'éditeur, où l'on peut commander l'ouvrage, on peut lire le texte suivant de présentation:

 

A fin des années quatre-vingt-dix, le Cadre européen commun de référence proposait à l’enseignement des langues deux perspectives : perspective actionnelle et didactique du plurilinguisme. Dix ans après, on dispose d’assez d’éléments pour dresser un bilan critique de l’évolution de l’enseignement des langues sous l’influence du Conseil de l’Europe.
Le premier constat est que didactique du plurilinguisme et didactique des langues ne sont pas synonymes et pourraient même être antinomiques. Avec l'éducation plurilingue et interculturelle, il ne s'agit plus en réalité d'enseigner les langues, mais de construire de toutes pièces l'identité du futur citoyen européen. L’examen des compétences visées, des dispositifs de formation des enseignants, des curriculums montre que les aspects linguistiques sont considérablement minorés. Dans le même temps, le rôle de l’institution scolaire dans l’enseignement des langues et la professionnalité d’enseignant de langue sont profondément remis en question.
Ces mutations très profondes s’opèrent pourtant sans bruit : c’est que le plurilinguisme fonctionne comme nouvelle idéologie dominante, se présentant comme un horizon désormais indépassable. Un examen minutieux des textes de référence de l’éducation plurilingue et interculturelle permet de démonter les mécanismes de cette domination.
Pourquoi l’Europe s’intéresse-t-elle tellement à l’enseignement des langues ? Au service de quel projet politique celui-ci est-il enrôlé ? Si la critique se fait politique, c’est parce que l’enseignement des langues est aujourd’hui partie prenante d’un projet politique dont chercheurs et enseignants ignorent largement les enjeux… alors qu’ils sont invités à le développer et à le mettre en œuvre.

 

Étant donné le peu de critiques adressées à la politique européenne des langues, qui fait l'objet de célébrations presque unanimes (mes "questions impertinentes à propos d'un Cadre Européen commun de révérence" restent malheureusement une exception...), je ne peux avant même de le lire que recommander cet ouvrage, qui paraît en outre à point nommé quelques semaines après la mise en ligne du Dossier n° 8 de mon cours, dans lequel j'aborde en particulier la question de l'idéologie en didactique des langues-cultures. Je me propose d'en faire un compte rendu dès que possible.


Christian Puren

Écrire commentaire

Commentaires : 0