ATTENTION ! : au bas de cette page se trouve un message à l'intention des étudiants désirant me consulter à propos de leur recherche, à lire impérativement avant de me contacter pour la première fois.

Le formulaire « Contact » ci-dessous ne permet pas de joindre un fichier. Pour ce faire, il faut m'envoyer un courriel à l'adresse contact@christianpuren.com. S'il s'agit d'un texte personnel, intégrez votre nom de famille au nom du fichier, et remettez toutes vos coordonnées en haut de ce texte ainsi que la date de votre envoi. Merci !

Contact

Depuis mon départ à la retraite en septembre 2008, j'habite à Castillon-en-Couserans, en Ariège (France), quand je ne suis pas en mission ailleurs en France ou à l'étranger. J'ai choisi pour le bandeau de ce site des photographies prises de la fenêtre de mon bureau, que je change de temps en temps (elles diffèrent suivant la saison en cours et l'angle de prise de vue). En haut de la petite colline au centre, une chapelle du XIIe-XIIIe siècles, et au fond la chaîne des Pyrénées, appelée ici, à juste titre, la "frontière sauvage". L'Espagne est à quelques kilomètres à vol d'oiseau au-delà de la ligne de crête apparente.

 

Vous pouvez localiser ma maison sur Google Maps. En zoomant au maximum, vous pourrez voir la table de jardin et les fauteuils sur la pelouse devant la maison, mais ne me cherchez pas: je n'étais pas dehors lorsque la photo-satellite a été prise... La photo du bandeau du site a été prise vers le sud, dans la direction de la chaîne de montagne.

 

Pour plus de détails sur le village de Castillon-en-Couserans, voir sa fiche sur Wikipedia. Ne prenez pas la peine me faire remarquer que je ne suis pas dans la liste des "personnalités liées à la commune" : un petit plaisantin 😄 y avait mis mon nom, mais je l'ai moi-même retiré dès que je m'en suis rendu compte 😱. D'autres le mettront peut-être, mais ce sera contre mon gré... 😠

 

Pour tout objectif autre que celui de me faire part de cette remarque, certes sympathique mais comme vous le voyez inutile 😉, vous pouvez, au moins pour un premier contact, m'écrire en utilisant le formulaire ci-dessous.

Notez que les messages qui me sont envoyés avec cette fonction "Me contacter" ne sont ni publics, ni conservés sur le site : ils me parviennent dans ma messagerie exactement comme un message qui m'aurait été directement envoyé à une adresse personnelle ou à contact@christianpuren.com. Je réponds à ces messages de la même manière, par un courriel personnel.

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

A l'attention des étudiants désirant me consulter à propos de leur recherche

- Je réponds à tous les messages, même pour dire que je ne peux pas ou ne veux pas répondre aux questions posées et demandes formulées, en expliquant dans les deux cas pourquoi.

 

Indiquez obligatoirement dans quelle université/institution et formation vous êtes incrit(e), et quelle recherche pour quel diplôme vous préparez. Donnez-moi en outre des indications sur votre formation antérieure, si vous pensez que cela peut m'être utile pour vous conseiller.

 

Vous devez aussi comprendre que je suis incapable de répondre sérieusement à des messages qui, outre leur grande imprécision, formulent une demande trop générale, comme les deux ci-dessous (exemples authentiques) :

 

- "Je suis un professeur d'enseignement moyen en [...nom du pays...], dites-moi comment j'adapte la nouvelle méthode d'enseignement  (l'approche par compétences)."

- "J'ai l'honneur de demander vos conseils pour faire ma spécialité Didactique des langues en master cette année."

 

- Lorsqu'il s'agit de votre part d'une premier contact au sujet d'une recherche que vous n'avez pas encore commencée, ou que vous venez à peine de commencer, je vous demande impérativement d'étudier avant de me contacter au moins les chapitres 3 et 4 du cours en ligne "Méthodologie de la recherche en didactique des langues-cultures". Vous saurez alors, en particulier :

 

- qu'il ne faut pas me demander de vous proposer un "sujet" ou une "thématique" de recherche : elle doit venir de vous-même. Voir le chapitre 3 du cours cité ci-dessus, "Définir son projet de recherche" ;

 

- qu'il ne faut pas me demander de vous envoyer la bibliographie de votre recherche : la recherche bibliographique fait partie intégrante de toute recherche.

 

- que pour me présenter votre projet de recherche de manière à ce que je puisse vous aider immédiatement au mieux, vous devez utiliser le "Guide de présentation initiale d’un projet de recherche universitaire (mémoire / thèse)", que vous trouverez en annexe du chapitre 3 du cours en ligne cité ci-dessus, ou en fichier séparé en Bibliothèque de travail, document 061 (version espagnole : 061-es). Merci de me le mettre au format doc ou docx (et non au format pdf, ni collé dans le texte d'un courriel), de manière à ce que je puisse aisément y intégrer mes commentaires avec la fonction "révision" de Word.

 

Parce que je suis souvent sollicité, mais plus encore parce que je ne veux pas interférer avec les idées et le suivi de votre propre directeur de recherche, je me limite strictement à réagir personnellement aux projets de recherche (présentés comme demandé ci-dessus), et à la limite à votre plan détaillé élaboré ou rectifié après la lecture de mes réactions à votre projet. Par manque de temps, je ne peux accepter de relire aucun texte rédigé, même s'il ne s'agit que de l'introduction et de la conclusion générales de votre travail.

 

Notez d'ailleurs, à ce propos, qu'il est inutile de commencer à rédiger votre recherche (mémoire ou thèse) en commençant par votre introduction générale. Celle-ci se rédige en toute fin de travail, une fois que vous savez exactement... ce que vous avez à introduire ! Il est beaucoup plus efficace de rédiger pour soi-même des versions de travail successives - de plus en plus précises et élaborées - de votre problématique de recherche (voir le chapitre 4 du cours "Méthodologie de la recherche en DLC"), et de les soumettre successivement à votre directeur de recherche.

 

Dernière précision: en tant qu'enseignant retraité (depuis septembre 2008), je ne peux pas prendre de nouveaux étudiants en direction de thèse (j'ai seulement pu continuer à diriger les étudiants qui s'étaient inscrits sous ma direction avant mon départ à la retraite. J'ai le titre de "professeur émérite" accordé par ma dernière université française (l'Université Jean Monnet de Saint-Étienne), mais il me permet seulement de participer à des jurys de thèse, en France ou à l'étranger. Je n'ai plus la possibilité, non plus, de rédiger de lettres d'invitations pour des séjours de recherche en France;

 

A tous, bon courage et bonne chance !

 

Christian Puren

Version du 29 mai 2016

Langues des contacts et des échanges

Je peux comprendre les messages en anglais et dans les langues néo-latines (espagnol, français, italien, portugais,...) et je peux répondre en espagnol et en français.

Le "Livre d'or"

Ce site personnel inclut comme il est d'usage un "Livre d'or". N'hésitez pas à y écrire quelques mots, surtout s'ils sont aimables : ça fait toujours très plaisir ! :)