jeu.

02

févr.

2012

Mise en ligne d'un article sur "la problématique de l'évaluation certificative en langue"

Bonjour,

 

Je viens de mettre en ligne l'article suivant :

 

2012c. "Les couples conceptuels apprentissage-usage, processus -produit et connaissance-compétence dans la problématique de l’évaluation certificative en langue". (Conférence aux 48e Rencontres de l’ASDIFLE, "Évaluations et certifications". 2e partie : "Des certifications en FLE/LE, pour quoi et pour qui ?"), pp. 111-126 in :  Les cahiers de l’asdifle n° 23. Évaluations et certifications. Actes des 47e et 48e Rencontres. Mars 2011, Paris – Octobre 2011, St-Étienne. Impr. SEPEC, s.l., 2012, 180 p.

 

Introduction

 

Pour mon intervention à la 2e Rencontre 2011 de l’ASDIFLE sur la question des certifications, j’ai choisi comme on le voit à son titre une approche de type conceptuel. Je me propose ainsi d’aborder de manière réflexive des questions très concrètes telles que la spécificité de l’évaluation certificative par rapport aux autres formes d’évaluation, certains problèmes posés par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), ainsi que quelques évolutions qui me paraissent souhaitables pour une meilleure prise en compte de la perspective actionnelle dans les certifications. Comme exemple de certification, je ne prendrai que celui du Diplôme de Compétence en langue (DCL), non seulement parce que je le connais bien, mais aussi parce qu’il me paraît le plus proche d’une certification de type « actionnel ». Au cours des échanges avec les participants à cette Rencontre seront sans doute abordées les certifications existantes en FLE, que cette approche conceptuelle devrait tout autant concerner.


Je traiterai successivement des trois couples conceptuels apprentissage/usage, processus/produit et connaissance/compétence : ils sont à la fois très différents et très liés, ce qui contribue à la complexité de la problématique de l’évaluation certificative.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0