Faut-il conserver l’enseignement des langues vivantes en primaire ? : une  question à l’ordre du jour en France dans les années 1880

La toute première tentative institutionnelle d’enseignement des langues vivantes à l’école primaire en France date de 1880, une instruction officielle généralisant cet enseignement dans les « classes élémentaires des lycées » de 9e, 8e et 7e (actuelles classes de CE2, CM1 et CM2) à raison de 4 heures par semaine. Dans un article publié en 1888, un enseignant, jusque-là favorable à cet enseignement, explique pour quelles raisons il "fai(t) amende honorable et passe dans le camp opposé avec armes et bagages". En 1890, l'administration scolaire se rangera à l'avis des opposants, de plus en plus nombreux, et supprimera cet enseignement. Extraits commentés de son article.

"Suppression de l’enseignement des langues vivantes dans la classe de neuvième. Faut-il le conserver en huitième et en septième ? L’avis de N.M. Maigrot, professeur au Lycée d’Alger"
Revue de l'enseignement des langues vivantes, vol. n° 4, 1887-1888, pp. 497-504
2015 04 24 MAIGROT_enseignement_langues_
Document Adobe Acrobat 161.5 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0