sam.

18

mars

2017

Publication d'un article sur l'"innovation durable" dans la pédagogie universitaire

Dans un billet de mon Blog-Notes en date du 21 septembre 2014 ( "Un exemple de dispositif de formation collaborative à la culture de la recherche en didactique des langues-cultures"), j'annonçais la publication prochaine d'un article intitulé "Culture universitaire et culture numérique: faire converger pour innover" dans un ouvrage collectif intitulé Dispositifs numériques pour l’enseignement des langues, littératures et civilisations étrangères à paraître en 2015.

 

La publication a pris du retard, mais l'ouvrage vient de paraître avec mon article, dont le titre a été entre-temps modifié et la taille augmentée (à 29 pages) en réponse à l'élargissement de sa thématique :

 

– « Culture numérique et culture universitaire en filière langues, littératures et cultures étrangères (LLCE) : quelle stratégie durable ?, pp. 21-49 in : ROUISSI Soufiane, PORTES Lidwine & STULIC Ana (dir.), Dispositifs numériques pour l'enseignement à l'université. Le recours au numérique pour enseigner les langues, les littératures et civilisations étrangères, Paris : L’Harmattan, 2017, 204 p.

 

En voici le sommaire, auquel j'ai ajouté entre parenthèses deux sous-titres qui améliorent la compréhension de sa structure:


(Cadre conceptuel)

  • "L'innovation durable"
  • "Culture"
  • "Culture numérique"

(Contexte actuel)

  • Une "nouvelle culture didactique"
  • Une "nouvelle culture générale"
  •  La "culture universitaire" actuelle en filière LLCE

- La valorisation de la spécialisation

- La culture de l'excellence individuelle
- L'orientation produit
- L'évaluation négative
Les sept piliers de l'innovation durable
 1. Impliquer les étudiants dès la conception du projet
 2. Partir de la culture numérique des étudiants
 3. Définir le périmètre de l'innovation
 4. Prendre en compte chez les enseignants les niveaux d'investissement différents
 5. Rechercher les gisements d'économie d'investissement
 6. Mettre en oeuvre la démarche de projet
 7. Placer l'évaluation des étudiants au coeur du dispositif

En guise de brève conclusion prospective

 

Cette conclusion est la suivante:

 

Pour la filière LLCE, la stratégie d’innovation durable, avec le recours systématique aux technologies numériques qu’elle implique désormais, ne sont pas un luxe qui pourrait être réservé aux universités jouant la carte de l’excellence ou aux enseignants passionnés de technologies nouvelles : c’est la condition à laquelle cette filière en tant que telle pourra continuer à défendre dans le monde actuel les valeurs humanistes dont elle se réclame depuis sa création.

Cela exige que ses enseignants ne se cantonnent pas dans une attitude défensive, de rejet des évolutions et de réaction face aux menaces, mais qu’ils adoptent, comme le veut d’ailleurs la démarche de projet et la perspective actionnelle, une attitude proactive qui leur permette de devancer activement les évolutions à venir, de manière à peser sur elles quand il est encore temps. S’ils ne veulent pas finalement se voir imposer des solutions radicales inacceptables, il faut qu’ils intègrent dès à présent, dans leur stratégie collective d’innovation durable, des réflexions et des propositions sur deux éléments qui constituent en l’état deux énormes verrous culturels : l’absence d’évaluation des enseignants et les actuels concours de recrutement d’enseignants du secondaire.

 

Je pourrais envoyer un "tiré-à-part" de cet article sous forme de fichier pdf à quelques collègues enseignant en France en filière LLCE qui m'en feraient la demande à mon adresse professionnelle.

Écrire commentaire

Commentaires : 0