Télécharger
Que reste-t-il de l’idée de progrès en didactique des langues ?
Article paru dans n° 2/1997 des Langues Modernes, postface de septembre 2008 à l'occasion de la republication sur le site de l'APLV. Seconde postface de novembre 2018.
PUREN_1997d_Idee_progres_DLC.pdf
Document Adobe Acrobat 213.1 KB

Présentation

 

"Le progrès ne constitue plus seulement un espoir, mais un danger, plus seulement une solution, mais un problème à poser et analyser en tant que tel." Les quatre propositions correspondant à cette observation avaient été illustrées dans l’article publié dans Les Langues Modernes n° 2/1997 par une succession de courts exemples tirés de l’évolution de la didactique scolaire des langues étrangères en France depuis sa constitution il y a un siècle.

- Le texte de cet article de 1997 est republié sur le site de l’APLV accompagné d’une première postface, de septembre 2008, qui ajoute pour chacune de ces propositions de nouveaux exemples en rapport avec l’actualité de la didactique scolaire en France, marquée par l’introduction de la perspective actionnelle, en ce qui concerne l’enseignement-apprentissage, et d’échelles standardisées de niveaux de compétences, en ce qui concerne l’évaluation. Voir ci-dessous le lien vers cette préface

 

- Publication d'une seconde préface de novembre 2018 : voir en bas de page.


"Dix ans plus tard..."

(Postface de septembre 2008)

 

Il m'a semblé intéressant de revisiter cet article de 1997 dix ans après, précisément à un moment où l'adoption du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR) amène en principe à des modifications importantes dans les programmes, les manuels et les pratiques, tant en ce qui concerne l'enseignement-apprentissage (suite à l'introduction de la perspective actionnelle) que l'évaluation (suite à l'introduction des échelles standardisées de niveaux de compétence).

Télécharger
Postface "Dix ans plus tard..."
PUREN_1997d_Progres_didactique_Postface_
Document Adobe Acrobat 137.8 KB

"Vingt ans après"

(Postface de novembre 2018)

 

L'article de 1997 avait donné lieu à une première postface dix ans après, en septembre 2008. Celle-ci, de novembre 2018, revisite donc "vingt ans plus tard" les différentes "propositions" que j'y énonçais concernant l'idée de progrès en didactique des langues-cultures, et les différentes valeurs qui me semblaient devoir être défendues dans cette discipline. J'y renvoie par des liens informatiques directement "cliquables" aux différents travaux que j'ai publiés qui correspondent à des nouveautés en cours (la classe inversée, les neurosciences, la médiation, les évaluations standardisées, la notion de "changement durable"), et à ceux au moyen desquels j'ai voulu continuer à "cultiver les vertus de la dissension" : le questionnement des concepts d'"interculturel", de "représentation" et d'"innovation" ; l'idéologie des "bonnes pratiques" ; les errements du "système des îlots bonifiés" dans l'enseignement scolaire français; les prétentions indues et les propositions irréalistes de certains sociolinguistes pour l'enseignement des langues au Maghreb ; les effets pervers de la diffusion de la pédagogie de l'intégration en Afrique ; la confusion persistante chez certains didacticiens de FLE entre l'approche communicative et la perspective actionnelle; la prise en compte déficiente de la formation des enseignants de langues à l'utilisation des manuels ; la nécessité de revisiter l'autonomie dans l'enseignement scolaire en la pensant de manière complexe dans sa relation avec l'hétéronomie ;  enfin, de manière très générale, l'absence de véritable débat scientifique entre les didacticiens de FLE en France.

Télécharger
Postface "Vingt ans après"
PUREN_1997b_Postface_2018_20_ans_plus_ta
Document Adobe Acrobat 134.8 KB