Télécharger
Propositions de parcours différenciés de lecture sur la perspective actionnelle
Première mise en ligne février 2011. Document régulièrement actualisé (dernière mise à jour : 29 décembre 2019)
PUREN_2011c_Programme_lectures_perspecti
Document Adobe Acrobat 217.1 KB

Présentation

Certains enseignants et certains étudiants qui veulent se renseigner sur la perspective actionnelle ou approfondir leurs connaissances et leurs réflexions sur ce thème ne savent peut-être pas « par où commencer ». C’est à leur intention que j’ai élaboré ce dossier bibliographique, régulièrement mis à jour, dans le but de leur proposer des "parcours différenciés" en fonction de leur formation antérieure, de leurs intérêts actuels, de leur "profil cognitif", du temps dont ils disposent, du type de document (écrit ou vidéo, par ex.), etc. À chacun, pour utiliser une autre métaphore, de "choisir son plat principal" ou de « composer son menu » selon ses goûts, et en plus ou moins copieux selon son appétit... En accord avec la philosophie que j’ai mise en œuvre sur mon site personnel, j’ai massivement privilégié les documents librement consultables et téléchargeables en ligne.


Autres articles ou conférences personnelles

 

- 2014f-es. "Enfoque comunicativo versus perspectiva orientada a la acción social".
- 2015b. "La compétence culturelle et ses différentes composantes dans la mise en œuvre de la perspective actionnelle: une nouvelle problématique didactique".

- 2015d. Conférences vidéo sur la perspective actionnelle. Cette référence 2015d regroupe toutes mes conférences vidéo, avec éventuellement leurs documents d'accompagnement, actuellement disponibles sur la perspective actionnelle.

- 2016a. "De l’approche communicative à la perspective actionnelle : exercice de repérage d’une "manipulation génétique" sur une tâche finale d’unité didactique d’un manuel de FLE". C'est sans aucun doute l'article par lequel commencer vos lectures si vous vous entrer dans la question par le côté "pratique et concret".

- 2017g. "L’enseignement-apprentissage des langues étrangères dans le premier degré : la perspective actionnelle, entre approche communicative et pédagogie de projet".

- 2018d. "La littérature dans une perspective actionnelle : une approche intégrative des différentes logiques documentaires en didactique scolaire des langues-cultures"

- 2018e. "Pédagogie de l’intégration et intégration didactique dans l’enseignement des langues : un exemple de conflit interdisciplinaire". Une des idées développées: "La perspective actionnelle, parce qu'elle a été élaborée au sein de la didactique des langues-cultures, est mieux adaptée que la pédagogie de l'intégration pour la mise en œuvre, dans cette discipline, d'une pédagogie de projet adaptée aux contraintes du manuel, outil qui reste de facto indispensable sur le terrain."

- 2018f. "L’actualité de l’approche communicative dans le cadre de la mise en œuvre de la perspective actionnelle : une affaire de construction située et finalisée".

- 2018g. "Perspective actionnelle et plurilinguisme. Pour un traitement didactique et non sociolinguistique du plurilinguisme scolaire au Maghreb", chap. 2. "Perspective actionnelle et plurilinguisme", p. 16-22.

- 2019f. "Transformer une tâche finale en mini-projet : un exemple concret d'analyse et de manipulation didactiques".

 

– 2019g. « L’élaboration de la perspective actionnelle et la situation méthodologique résultante en didactique des langues-cultures ». Comme son titre l'indique, il s'agit d'une synthèse de l'actualité méthodologique, telle que l'a recomposée l'émergence de la perspective actionnelle.


Conférences vidéoscopées sur la perspective actionnelle

 

Le document 2015d propose la liste, régulièrement mise à jour, de mes conférences sur la perspective actionnelle, avec les liens de visionnement ou téléchargement.


Quelques questions/réponses sur la perspective actionnelle (mai 2019)

Télécharger
Réponses aux questions posées par les participants lors de la Rencontre virtuelle des Éditions Maison des Langues du 22 mai 2019
PUREN_texte_réponses_suite_webinaire 22
Document Adobe Acrobat 120.6 KB

Pour télécharger ce document dans sa mise en forme sur le site de l'éditeur.


Quelques autres textes sur la perspective actionnelle

 

- Un article (en français) d'un collègue serbe, Jovicai Mikić, "Les tâches-projets dans les manuels de FLE pour Débutant: caractéristiques et enjeux", Philologia Mediana (Journal of th Faculty of Pilosohpy, University of Niš, Serbie), n° 9-2017, pp. 549-562, http://philologiamediana.com/index.php/philologiamediana/article/view/287/278 (dernière consultation 11/03/2020). L'auteur utilise pour son analyse la grille que je propose et que j'utilise de même pour une analyse de manuels de FLE dans mon article 2008d.

 

- Un article (en anglais) d'un collègue turc, Ahmet Acar, "The Action-Oriented Approach: Integrating Democratic Citizenship Education into Language Teaching", Revue English Scholars Beyond Borders, Volume 5, Issue 1, 2019, http://www.englishscholarsbeyondborders.org/wp-content/uploads/2019/06/Ahmet-Acar-1.pdf. Cet article se base essentiellement sur mes publications pour distinguer entre le Task Based Learning de la didactique anglo-saxonne et la perspective actionnelle. Mon billet de blog en date du 22 juin 2019 reproduit un extrait de l'introduction, traduit en français. 

 

- Un dossier de l'INRP (maintenant IFE, Institut Français d'Education) sur la perspective actionnelle: THIBERT Rémi (2010). « Pour des langues plus vivantes à l'école ». Dossier d'actualité de la VST, n° 58, novembre. En ligne : http://veille-et-analyses.ens-lyon.fr/DA-Veille/58-novembre-2010-integrale.pdf (lien mis à jour à la date du 20 janvier 2020).

 

- RICHER Jean-Jacques, "Le Cadre européen commun de référence pour les langues :

Des perspectives d’évolution méthodologique pour l’enseignement/ apprentissage des langues ?", Revue Synergies Chine, n° 1, Année 2005 (https://gerflint.fr/Base/Chine1/chine1.html), pp. 63-71, https://gerflint.fr/Base/Chine1/richer.pdf (téléchargé 15 mars 2020)

 

– BENTO Margaret, « La perspective actionnelle dans les manuels de langue au collège », Recherches en didactiques (Association REDLCT) n° 15, 2013/1, pp. 61-89 in : Synergies Canada n° 5 (2012), "Apprentissage par l'action et perspective actionnelle pour l'enseignement des langues", https://www.cairn.info/revue-recherches-en-didactiques-2013-1-page-61.htm# (dernière consultation 24/09/2019 ; voir plus bas quelques remarques personnelles sur cet article).

 

– CATROUX Michèle, "Perspective co-actionnelle et TICE : quelles convergences pour l'enseignement de la langue de spécialité ?", 17 p. Disponible sur www.academia.edu/7179111/Perpective_co-actionnelle_et_TICE_quelles_convergences_pour_lenseignement_de_la_langue_de_spécialit (autres références de publication indisponibles).

 

- EL-KHATIBI Wassim, "Implémentation de la perspective actionnelle dans l’enseignement du FLE à l’Université Libanaise : défis et perspectives", revue Méthodal n° 1, mai 2017, https://methodal.net/Implementation-de-la-perspective-actionnelle-dans-l-enseignement-du-FLE-a-l. (dernière consultation 23/09/2019)

 

- Dans le numéro 5 (2012) de Synergies Canada , Apprentissage par l'action et perspective actionnelle pour l'enseignement des langues" (dernière consultation 22/09/2019) :

Quelques remarques sur quelques-uns de ces articles

 

– BENTO Margaret, « La perspective actionnelle dans les manuels de langue au collège »

 

J'ai un certain nombre de réserves à faire sur ce texte. Principalement :

 

- Il ne prend pas en compte ce qui se faisait déjà en approche communicative et même avant en méthodologie active: les exemples de réflexion sur la langue que l'auteure reproduit, on les trouve dans les manuels au moins déjà depuis le milieu du XXe siècle. Par ailleurs, tous les méthodologues communicativistes ont fini par se "convertir" au socio-constructivisme (alors que la théorie cognitive implicite de l'approche communicative, à ses débuts et pour les débuts de l'apprentissage, relevait clairement d'un néo-béhaviorisme : les situations de réemploi, à la fin de chaque unité didactique, visaient en effet à la mise en relation immédiate des situations de communication avec les réalisations adéquates des notions et actes de parole à mobiliser.

 

- La question de la théorie cognitive de référence prend une place exagérée pour un article qui se propose d'analyser les manuels : ce n'est pas l'outil le plus adapté, parce qu'entre les théories extra-didactiques et les procédés et démarches mis en oeuvre dans les manuels, il y a une grande distance, et l'interférence d'autres exigences et contraintes propres aux manuels, en particulier la nécessité d'y expliciter quelque part les réponses aux problèmes posés en grammaire, ainsi que de prévoir une utilisation aussi bien collective qu'individuelle de la part des élèves. D'autres outils d'analyse plus concrets  auraient en particulier permis de mettre en évidence les différences significatives entre l'approche communicative et la perspective actionnelle (voir le tableau intitulé "Tableau des caractéristiques opposées de la conception de l'action dans l'approche communicative et dans la perspective actionnelle" que je viens d'ajouter sur la page www.christianpuren.com/mes-travaux/2014a/, et qui à mon avis devrait t'intéresser pour ta conférence au colloque d'Izmir).

 

- Il ne prend pas en compte les différences entre les didacticiens de langues, en ce qui concerne la rupture ou la continuité entre l'approche communicative et la perspective actionnelle, et entre les didacticiens ayant une formation initiale de type "sciences de l'éducation" et les autres: seuls les premiers (dont je ne fais pas partie) parlent de "situation-problème" et de "conflit socio-cognitif": ces concepts ne sont pas utilisés par les "purs" didacticiens... et j'ai toujours défendu le postulat selon lequel, s'ils ne les utilisent pas, c'est qu'il n'en ont pas besoin parce ce qu'ils ne sont pas adaptés à leur problématique disciplinaire (j'ai traité de cette question dans un article, le 2018b).

 

- L'auteure dit que la question du rôle de l'enseignant est insuffisamment précisé en perspective actionnelle. Mais ce rôle va y être forcément très variable pour s'adapter au degré d'autonomie et de responsabilité des apprenants, et des choix qu'ils ont fait pour leur action : ce rôle doit être conçu comme pouvant se situer à n'importe quel endroit sur l'ensemble du continuum hétéronomie totale <-> autonomie totale (sur ce continuum, cf. 022, doc. n° 1 ; pour cette problématique en didactique des langues-cultures, cf. 2014d).

 

- ALRABADI Elie"Pour l’introduction de la perspective actionnelle basée sur la réalisation des tâches communicatives en classe de langue étrangère"

 

L'article laisse penser que la distinction entre approche communicative et perspective actionnelle n'est pas clairement faite... La lecture du texte confirme cette impression, en apportant une surprise supplémentaire : des citations de Springer, de Rosen et de moi-même sont mobilisées à côté d'autres, par exemple des auteurs du CECR et de Coste, sans que les contradictions entre les unes et les autres soient relevées. Ces contradictions sont évidentes et elles ne permettent pas absolument pas d'écrire, comme le fait l'auteure en conclusion, que "comme on a pu le remarquer, la perspective actionnelle s’inscrit dans le développement de l’approche communicative". Voir, parmi les derniers documents proposés sur mon site, le document ajouté sur la page de téléchargement de l'article 2014a: "Tableau des caractéristiques opposées de la conception de l'action dans l'approche communicative et dans la perspective actionnelle" (version du 13/02/2020).