La "recherche interventionnelle"

au service de la généralisation et pérennisation des réformes institutionnelles :

le cas de la réforme en cours de l’enseignement des langues en Algérie

Télécharger
La "recherche interventionnelle" au service de la généralisation et pérennisation des réformes institutionnelles : le cas de la réforme en cours de l’enseignement des langues en Algérie
Contribution aux actes du colloque « Recherche-action et intervention didactique : concepts, méthodologies et terrain » (INRÉ, Institut National de la Recherche en Éducation, Alger, 28-29 novembre 2018), revue Éducrecherche, à paraître. Mise en ligne juin 2019
PUREN_2019c_Recherche interventionnelle.
Document Adobe Acrobat 403.6 KB

Résumé

 

Une réflexion à partir des différents types de recherche disponibles en didactique des langues-cultures à l’université et dans d’autres disciplines ayant des points communs avec cette didactique – les sciences sociales, les sciences de gestion et les sciences de l’éducation – amène à privilégier, comme type de recherche le plus adéquat pour impulser la généralisation et la pérennisation de la réforme éducative en cours en Algérie, la « recherche interventionnelle » telle qu’elle a été conçue à l’origine dans le domaine de la santé publique. Il s’agit d’une type de recherche non pas par l’intervention, comme c’est le cas de la recherche-action, mais sur les différents modes d’intervention possibles, à deux niveaux différents et interreliés : l’intervention des décideurs, chercheurs et formateurs auprès des enseignants, et l’intervention des enseignants auprès des élèves.

Un exemple est présenté de recherche universitaire « classique » réalisée en France à grande échelle sur l’enseignement-apprentissage de la lecture, qui a débouché chez le chercheur sur l’idée d’envisager de passer à la recherche interventionnelle, et trois exemples sont proposés de recherches interventionnelles qui pourraient être réalisées en Algérie en appui de la réforme en cours.

Bien que cet article porte sur la réforme éducative en Algérie, les idées qui y sont présentées ont un intérêt dans tous les cas, très fréquents, où il s'agit de mettre en oeuvre une réforme dont les grandes lignes ont été prédéfinies institutionnellement, mais qui, pourtant, ne pourra se généraliser et se pérenniser que si les enseignants se l'approprient, ce qui implique qu'ils aient la marge de manœuvre suffisante, sur le terrain, pour l'adapter à tous les paramètres de leur environnement d'enseignement-apprentissage. C’est cette contradiction – ou du moins cette tension – que le modèle de la recherche institutionnelle permet de gérer.