Une stratégie de formation didactique des enseignants dans leurs classes: la "recherche interventionnelle" sur l'usage adéquat des manuels


2020h. « Une stratégie de formation didactique des enseignants dans leurs classes : la "recherche interventionnelle" sur l'usage adéquat des manuels », conférence plénière vidéoscopée (1h10) donnée le 15 décembre 2020 au Colloque  international pluridisciplinaire « Formation de formateurs entre état des lieux, innovation et perspectives » organisé conjointement par l'ENS d'Oran (Algérie) et l'INSPÉ-Université Nice Sophia Antipolis (France).

 

Enregistrement également disponible sur le site de l'Université Côté d'Azur (cliquer sur "Connexion anonyme").


Résumé

 

Cette conférence aborde la problématique, d'actualité en Algérie mais aussi dans d'autres pays, du recours à l'élaboration et à l'imposition de nouveaux manuels pour faire appliquer sur le terrain les nouvelles pratiques conseillées par l'institution éducative (ici, concrètement, le Ministère de l'Éducation nationale). Cette stratégie est discutable, (1) parce qu'elle exigerait une continuité parfaite entre les méthodologies de conception, d'élaboration, de formation et d'utilisation, ce qui n'est jamais le cas ; (2) parce qu'elle entre en contradiction avec l'une des compétences centrales d'un enseignant, qui est sa capacité d'adaptation à ses élèves et à l'ensemble de son environnement d'enseignement-apprentissage ; (3) parce qu'elle ne tient pas compte des niveaux différents de formation et d'investissement des enseignants, depuis l'enseignant débutant qui ne veut pas se risquer à s'écarter trop de son manuel, jusqu'à l'enseignant expérimenté capable de s'en passer. À la stratégie de type "top-down" du ministère algérien, l'université oppose souvent la stratégie inverse de type "bottom-up", celle de la "recherche-action", dans laquelle les modes d'enseignement les plus adaptés sont supposés émerger de la pratique des enseignants eux-mêmes, avec la collaboration de chercheurs ou du moins en prenant appui sur leurs publications. Mais cette stratégie est risquée avec des enseignants débutants (certains universitaires, pourtant, la proposent pour la recherche de fin de formation initiale...), et elle ne prend pas en compte la double exigence de la recherche didactique "de terrain", qui est aussi celle du ministère, à savoir la généralisation et pérennisation d'un changement de pratiques. Je propose une stratégie intermédiaire, qui part des orientations officielles mais oriente la recherche sur les modes de formation à des mises en œuvre en fonction des environnements (l'outil correspondant est ladite "recherche interventionnelle") et en fonction des niveaux de maîtrise professionnelle des enseignants (l'outil correspondant est une "échelle des niveaux de compétence de l'enseignant dans l'utilisation de son manuel"). Mise en ligne 16 décembre 2020.