Un bel exemple de projet pédagogique plurilingue en classe terminale


Ce projet, signalé par le site du Café pédagogique le 7 juin, rappelle beaucoup celui que je cite souvent (cf. par ex., sur mon site, le document 053), et qui porte sur des extraits de poésie française sélectionnés, traduits en espagnol et lus dans d'autres établissements scolaires de la ville par les élèves d'un lycée français d'Amérique centrale.

 

Texte de présentation sur le site du lycée:

 

"Yoruba, araméen, créole, italien, turc, portugais, espagnol,... Des poèmes en plusieurs langues en Terminale HLP - Lycée Jean-Jacques Rousseau (ac-versailles.fr)", http://www.lyc-rousseau-sarcelles.ac-versailles.fr/spip.php?article647 (mise en ligne 11 mai 2021)

 

Dans le cadre d’une séquence sur "Dire la violence", et d’un travail de lecture de textes de Gandhi et de Fanon en philosophie, les élèves de Terminale spécialité Humanités, Littérature et Philosophie ont travaillé sur des poèmes en littérature.

 

A travers les poèmes d’Aimé Césaire, de Léon Gontran Damas, de Toni Morrison, de Maya Angelou, d’Audre Lorde, de Gloria Anzaldua, de Kitty Tsui et de Mohja Kahf, les élèves ont réfléchi à la manière dont la violence est évoquée par les mots.

 

Dans une volonté de s’approprier pleinement les poèmes, les élèves ont pu :

 

1. sélectionner les passages jugés les plus marquants ;

2. réfléchir à la manière de mettre en voix les poèmes; 

3. insérer, entre les phrases du texte, des mots ou des phrases qu’ils auraient envie d’écrire ;

4. ajouter la traduction d’un passage du poème dans une autre langue.

 

La "HLP", c'est une filière "Humanités, Littérature et Philosophie" que les élèves peuvent choisir en classe de fin d'études secondaires, celle qui se termine par l'examen du baccalauréat (voir le programme officiel de cette filière).

 

Il faut savoir aussi que dans la zone de la région parisienne où se situe le lycée beaucoup d'élèves sont de familles d'origine immigrée. On peut supposer que toutes ces langues prises en compte dans le projet sont celles d'origine de ces familles. Outre la sensibilisation à la question de la violence, il y a donc un second objectif citoyen dans ce projet, celui d'aider à une reconnaissance et à une représentation positive de l'immigration et de la diversité culturelle.

 

Ce projet rappelle beaucoup celui que je cite souvent, qui porte sur des extraits de poésie française sélectionnés, traduits en espagnol et lus dans d'autres établissements scolaires de la ville par les élèves d'un lycée français d'Amérique centrale, et qui me sert à monter que des projets de ce type, d'un certain niveau de complexité, amène à mobiliser toutes les matrices méthodologiques et toutes les logiques documentaires (cf. sur mon site, le Document 053).