Télécharger
De l'approche par les tâches à la perspective co-actionnelle
Première publication dans les actes du XXVe Congrès de l'APLIUT, 5-7 juin 2003 à Auch, Les Cahiers de l'APLIUT (revue de l'Association des Professeurs de langues des Instituts Universitaires de Technologie), vol. XXIII, n° 1, février 2004, pp. 10-26.
PUREN_2004a_Approche_taches_perspective
Document Adobe Acrobat 141.1 KB

Résumé


L’auteur de cet article part de la comparaison entre l’approche par les tâches telle qu’elle a été développée par les didacticiens anglo-saxons à l’intérieur de l’approche communicative depuis deux décennies, et la « perspective actionnelle » proposée dans le Cadre européen commun du Conseil de l’Europe en 2001. Sur la base d’une définition opposée de « tâche » (activité d’apprentissage) et « action » (activité sociale) dont il montre l’intérêt qu’il y a à les maintenir à un haut niveau d’abstraction, il passe en revue l’évolution historique des méthodologies depuis un siècle, en montrant l’homologie qu’elles ont toujours maintenue entre leur conception des tâches et des actions en langue (leur « perspective langagière ») et en culture (leur « perspective culturelle »). La dernière évolution ébauchée par le Conseil de l’Europe correspond en fait à une perspective nouvelle, que l’auteur appelle « co-langagière co-culturelle », mais qu’il propose en même temps de considérer non pas comme une nouvelle révolution devant se substituer aux ruptures antérieures, mais comme un nouvel enrichissement de la panoplie des différentes perspectives à la disposition des apprenants et des enseignants.