Dernières et prochaines mises en ligne


Cette rubrique regroupe les titres - avec éventuellement le lien vers la page de téléchar-gement du texte correspondant et un texte de présentation - des toutes prochaines (dans les semaines à venir) et dernières mises en ligne (au cours des trois derniers mois environ) dans les différentes rubriques du site. Elles sont présentées dans l'ordre chronologique inverse (de haut en bas : de la publication la plus récente à la plus ancienne).

- Les textes prochainement mis en ligne sont signalés comme "À paraître", les autres étant déjà publiés.

- Les textes signalés comme "Nouvelle version" sont des textes republiés avec des modifications significatives. 

- "Addendum" ou "Ajout" signale la reproduction d'un texte et/ou d'un nouveau commentaire de ma part (généralement sur la page de téléchargement du fichier du texte, parfois à la suite de ce texte à l'intérieur de son fichier en pdf).

- "Mise en ligne en... [mois+date]" indique la mise en ligne sur ce site d'articles déjà publiés ailleurs.


PARU EN JUIN 2019, EN LIGNE EN JANVIER 2023...

 

Juin 2019. « L’épistémologie de la didactique des langues-cultures, une épistémologie complexe pour discipline complexe », Chap. 6 pp. 187-195 in : O'CONNELL Anne-Marie & CHAPLIER Claire (coord.), Épistémologie à usage didactique, Langues de spécialité (secteur Lansad), Paris, L'Harmattan, juin 2019, 266 p. Cette contribution, courte (7 pages de texte) mais documentée (2 pages de bibliographie) fait la synthèse de mes idées concernant l'épistémologie de la didactique des langues-cultures. L’ouvrage n'est disponible qu'à l'achat en version papier ou électronique : voir sur le site de l'éditeur. Celui se déclare « au carrefour des sciences et du savoir » ; pas au carrefour de la diffusion, par contre, puisque la publication libre des textes par les auteurs n'est possible qu'après 3 années non comprise l'année de publication. Ma contribution ne sera donc mise sur mon site que le 1er janvier 2023. Comme il s'agit d'une synthèse de mes travaux sur la question, on pourra entre temps consulter ceux-ci : une notice "Épistémologie" vient justement d'être ajoutée à la rubrique "Bibliographies" de mon site.


À PARAÎTRE EN 2019

 

- 2019d. CECR : par ici la sortie ! (titre définitif). En collaboration avec Bruno MAURER, Éditions des Archives Contemporaines. La rédaction à quatre mains (clavier oblige...) de cet ouvrage a été décidée après la parution en février 2018 du Volume complémentaire, qui ne tient aucunement compte des critiques précédemment adressées au Cadre mais reproduit au contraire ses défauts et lacunes, même dans les nouvelles échelles, comme celle de médiation. Dénonçant preuves à l'appui l'entreprise commerciale de ventes de certifications internationales qui sous-tend l'ensemble du projet, et présentant ses conséquences sur la conception de l'évaluation, les trois premières parties de l'ouvrage analysent la forme et le fond de ce Volume complémentaire. Dans les deux dernières parties sont présentés successivement deux exemples concrets de ce que permet la sortie du Cadre : une "évaluation intégrée", c'est-à-dire prenant en compte l'ensemble des enjeux du processus d'enseignement-apprentissage scolaire des langues ; une "méthodologie plurilingue intégrée" prenant en compte, lors de l'enseignement-apprentissage de plusieurs langues, ce qui est chez l'apprenant "déjà-là" en termes de connaissances et "déjà-construit" en termes de compétences d'apprentissage dans la ou les langues qu'il a apprises précédemment. Comme désormais tous les titres publiés aux Éditions des Archives Contemporaines, cet ouvrage sera lors de sa parution (en novembre ou décembre 2019, Inch'Allah! : les toutes dernières mises au point traînent chez l'éditeur depuis plus de deux mois...) immédiatement disponible à l'achat en version papier, et au téléchargement libre et gratuit sur le site de l'éditeur. Pour l'instant est  disponible à ce lien 2019d  le texte de la 4e de couverture, avant l'ajout, dès parution, des liens vers le site de l'éditeur.

 

- 2019b. Didactique scolaire des langues et médiation : essai de cartographie notionnelle et de cadrage conceptuel. Dans cet essai d'environ 80 pages, je me propose d'élargir et d'approfondir la notion de "médiation" en didactique des langues-cultures (DLC) et l'intérêt des concepts qu'il permet de générer, tels que "médiation didactique", "médiation langagière", "médiation cognitive", etc. À cet effet, j'aborderai successivement les thèmes suivants : 1. La galaxie de la médiation dans les relations sociales (médiations sociale, scolaire, socioculturelle et culturelle). 2. La galaxie de la médiation dans les sciences de l'éducation et en didactique générale des disciplines scolaires (médiations éducative, pédagogique, cognitive, technique, documentaire et didactique). 3. Le paradigme de la médiation dans les sciences humaines: essai de modélisation conceptuelle (à partir des paires conceptuelles opposées objet/sujet, horizontalité/verticalité, proximité/distance, humain/non humain, immédiateté/ durée et rétroaction/pro-action). 4. La médiation en DLC : 4.1 La DLC dans la galaxie de la médiation. 4.2. La DLC et le paradigme de la médiation. (Table des matières révisée le 10/11/2019, à paraître en décembre 2019)

 

DERNIÈRES MISES EN LIGNE

 

NOVEMBRE 2019

 

- 17 novembre 2019. "À propos de la question de l'engagement des enseignants dans l'innovation technologique". Sur le site theconversation.com, trois professeurs en management rappellent le taux d'échec très important des innovations technologiques auprès des consommateurs (entre 75% et 90%), et proposent un outil, la "simulation mentale", censé les préparer à l'avance à l'innovation en réduisant chez eux les deux incertitudes que les auteurs considèrent comme responsables, concernant (1) la maîtrise qu'ils pourront atteindre et (2) les bénéfices qu'ils pourront obtenir du nouveau produit. Je souligne, comme je l'ai fait précédemment dans des articles et conférences dont je rappelle les titres et les liens, que le même phénomène existe en didactique des langues-cultures, où le taux d'échec des innovations technologiques - i.e. de non diffusion générale et/ou de non pérennisation parmi les enseignants - est au moins aussi élevé, sans qu'on se préoccupe jamais pour autant de les y préparer en amont de leur introduction. (billet en Blog-Notes)

 

- 1998g. "Les langues vivantes comme outil de formation des cadres". Ajout d'une "Mini-posface... vingt ans après". Un billet d'un professeur de management publié sur le site theconversation.fr le 3 novembre 2019 souligne la nécessité, pour les équipes qui sont amenées constamment à improviser en raison de l'environnement complexe des entreprises, de développer ce qu'il appelle une "esthétique de l'imperfection", au sein d'une "culture de l'expérimentation dans laquelle les erreurs sont acceptées comme faisant partie du processus d'apprentissage". Cela fait 40 ans, depuis que s'est imposée la théorie de l'interlangue, que cette composante culturelle est en principe travaillée en classe de langue, comme d'autres composantes que je signalais, également tout aussi nécessaires en classe de langue qu'en entreprise. C'est pourquoi, dans cette conférence de 1998, j'incitais mon public, enseignants dans les écoles d'ingénieurs et autres écoles de commerce se plaignant souvent d'être considérés comme de simple prestataires d'une langue de communication qui ne serait vraiment utilisée par leurs apprenants qu'en dehors de la classe, à prétendre au statut de "formateur" au même titre que les autres, la classe de langue pouvant naturellement fonctionner comme un véritable incubateur de compétences professionnelles. Il se trouve qu'il y a des recoupements existants, et des synergies à créer, entre les compétences d'apprentissage langagier, les compétences professionnelles et les compétences citoyennes, qui relèvent toutes pour une bonne part de "compétences transversales".

 

2 novembre 2019. "Un exemple de problématisation conceptuelle : l'approche conceptuelle ... d'un concept". Ce billet part d'un exemple de problématisation conceptuelle par approche conceptuelle d'un concept en management d'entreprise - le concept de "laïcité" y est problématisé en lui appliquant une grille constituée elle-même de différents concepts - pour montrer comment cette approche est pertinente aussi en didactique des langues-cultures, comme sans doute dans toutes les sciences humaines: toute recherche en DLC d'une certaine ampleur, comme un mémoire de master ou une thèse, doivent commencer par problématiser les concepts qui vont être utilisés. Je renvoie à cette occasion à d'autres textes traitant des distinctions indispensables à maintenir, dans toute recherche en DLC, entre notion et concept, entre définition et description, entre concepts spécifiques et concepts génériques. (Billet en Blog-Notes)

 

OCTOBRE 2019

 

020. « Les composantes de la compétence culturelle en didactique des langues-cultures ». Nouvelle version.

029. « Évolution historique des configurations didactiques ». Nouvelle version.

Dans ces deux documents a été harmonisée l'expression désignant le statut du "parler" dans la perspective actionnelle. La série complète est désormais la suivante :

– méthodologie active : « parler sur », dans le sens de parler sur un document ou sur un sujet : l’expliquer, le commenter : le présenter, l’analyser, l’interpréter, etc. (cf. Document 041) ;

– approche communicative : « parler avec » dans le sens parler avec quelqu’un, de communiquer avec lui : ce peut-être à l’occasion, avec une personne de rencontre ;

– méthodologies plurilingues : « se parler » implique nécessairement, contrairement à « parler avec quelqu’un », des contacts réguliers dans la durée, voire une vie en commun. On dira « Ils ne se parlent plus » à propos de membres d’une même famille, de collègues de travail, de camarades de classe qui s’ignorent volontairement et ne s’adressent plus la parole ;

– perspective actionnelle : « en parler entre » a ici le sens qu’il a dans les expressions « Il faut qu’on en parle entre nous », « Nous devons en parler entre nous», « Ils devraient en parler entre eux », etc., c’est-à-dire se concerter entre plusieurs personnes, ce qui suppose qu’il s’agit de prendre une décision ou de concevoir une action : ces expressions impliquent la présence d’un enjeu actionnel.

 

2017h. "Évolution historique et gestion complexe actuelle de la relation entre langue et culture en didactique des langues-cultures". Nouvelle versionDans cette nouvelle version, seul le tableau de la diapositive 7 est modifié, et seulement sa toute dernière case en bas à droite, où "co-agir" a été remplacé par "se parler entre" dans le sens de "se concerter" (voir à ce propos les commentaires ci-dessus concernant la nouvelle version des documents 020 et 029) .

 

077. "Analyse macro- et méso-méthodologique d'un manuel communicatif, Grand large 1, Unité 4 (Clelia Paccagnino, Marie-Laure Poletti, Paris : Hachette, 1988)"Cette analyse didactique de l'unité didactique n° 4 du manuel de FLE Grand Large (niveau 1) a été conçue comme une « macro-analyse méthodologique », parce qu'elle utilise comme première grille les grandes méthodologies historiques : les méthodologies directe et active, l'approche communicative, les méthodologies plurilingues et l'approche communicative. Il s'agit également d'une « méso-analyse », dans la mesure où elle situe aussi son analyse au niveau d'éléments de telle ou telle méthodologie. J'appelle ces éléments d'un terme emprunté à l'informatique, à savoir des « objets », qui sont des parties de programme suffisamment autonomes pour être copiés-collés directement dans des logiciels différents : on parle de « programmation par objets », pris dans des «bibliothèques d’objets». Les méthodologies historiques peuvent être comparées à de gros logiciels de pilotage de l'enseignement dont certaines parties – des « objets méthodologiques », donc – sont suffisamment autonomes dans leur fonctionnement pour pouvoir être « copiés-collés » d'une méthodologie à une autre.  Mise en ligne 16 octobre 2019.

 

076. "Analyse didactique de la leçon 10 de Bonne route ! 1 (1988)". Manuel officiel de l'Alliance française à l'époque, Bonne route est un exemple de réaction éclectique par rapport à ce que certains considéraient comme l'inadaptation de l'approche communicative à certains enseignants et environnements d'enseignement, mais aussi comme ses limites et défauts internes. Cette analyse date du début des années 1990. Je l'ai reprise et augmentée pour une mise en ligne le 16 octobre 2019, mais j'ai maintenu la perspective originelle de sa rédaction, au début des années 1990, à une époque où la référence méthodologique en vigueur était l'approche communicative. C'est par rapport à elle que se situaient les auteurs de Bonne route, et il n'y aurait pas grand sens à la reprendre en fonction de l'actuelle perspective actionnelle, qui n'avait pas encore émergé. 

 

075. "Analyse comparative d’exercices grammaticaux sur le verbe « avoir » représentatifs de trois méthodologies différentes : (a) directe-active, (b) audiovisuelle, (c) communicative". Exercices extraits, respectivement, de (a') Cours de langue et de civilisation françaises 1er et 2e degrés (le "Mauger bleu"), Leçon 8, (Gaston Mauger, Paris : Hachette, 1e éd. 1953) ; (b') Voix et images de France, Exercices pour le laboratoire de langues, Livre du maître, Paris : Bruxelles-Montréal, CRÉDIF-Didier, 1967 ; (c') Espaces 1 (Capelle Guy, Gidon Noëlle, Paris : Hachette FLE, 1995. Cette analyse fait apparaître les principales caractéristiques de l'approche de la grammaire dans ces trois méthodologies historiques. (mise en ligne 12/10/2019)

 

074. "Un exemple d’analyse méthodologique d’une unité didactique d’un manuel de méthodologie active : le "Mauger bleu" (1953)". Gaston MAUGER, Cours de langue et de civilisation françaises 1er et 2e degrés, Paris : Hachette, 1953. Sont passés en revue dans cette analyse les éléments de "méthodologie traditionnelle" et les éléments de "méthodologie directe", dont la combinaison est à l'origine historique de la "méthodologie active" à laquelle se rattache ce manuel. La méthodologie de conception de ce manuel est éclectique, mais également sa méthodologie d'utilisation, parce qu'il permet des usages plus "directs", ou plus traditionnels. (mise en ligne 10/2019)

 

SEPTEMBRE 2019

 

2012f"Configurations didactiques, constructions méthodologiques et objets didactiques en didactique des langues-cultures : perspective historique et situation actuelle". Nouvelle version en date du 23 septembre 2019, avec l'ajout une note importante (note 1 page 1), expliquant pourquoi l'expression d’« objets méthodologiques » aurait été préférable à celle d' « objets didactiques . »

 

- 2019f. "Transformer une tâche finale en mini-projet : un exemple concret d'analyse et de manipulation didactiques". Ce document propose la reproduction d'une tâche finale dans un manuel de FLE (Nouveau Rond-Point Pas à pas 1, 2010, Unité 4), son analyse didactique en termes de caractéristiques communicatives et actionnelles, puis les modifications très simples qui permettent de transformer cette tâche en mini-projet. On rappelle, en conclusion, les caractéristiques minimales de la démarche de projet, et on propose une définition simple de la différence entre "mini-projet" et "projet".

 

- 052. "Les enjeux actuels d’une éducation langagière et culturelle à une société multilingue et multiculturelle (schéma général)". Nouvelle version. Jusqu’à la présente version en date du 18 septembre 2019, à défaut d’avoir trouvé une notion générique qui puisse les englober toutes deux, la "compétence informationnelle" (savoir agir sur et par l'information comme acteur social, cf. PUREN 2009c), avait été ajoutée aux compétences co-langagière et co-culturelle (savoir adopter et/ou se créer avec les autres un langage commun et une culture commune pour mieux agir ensemble). Je propose d’intégrer désormais cette compétence informationnelle dans les compétences co-langagière et co-culturelle : lorsque le traitement de l’information langagière s’effectue en tant qu’acteur social, c’est-à-dire dans une visée de partage pour l’action commune, on peut considérer qu’il est un moyen au service de ces compétences en fournissant les informations à partager. Les énoncés des compétences culturelles et langagières se retrouvent ainsi harmonisées pour les différentes méthodologies qui se sont succédé en France depuis un siècle (depuis les années 1910-1920) :

- Méthodologie active : compétences compréhensive et métaculturelle

- Approche communicative : compétences communicative et interculturelle

- Méthodologies plurilingues : compétences plurilingue et pluriculturelle

- Perspective actionnelle : compétences co-langagière et co-culturelle